Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'inventeur du Walkman dévoile un capteur de 61 millions de pixels pour le dernier-né de sa gamme Alpha. Vite, il va falloir écrire au Père Noël…

- KELEREPUS, 21 juillet 2019. La firme japonaise qui a élevé au rang de maxime son penchant indécrottable l'incitant à faire ce dont rêve tout individu vient de marquer d'une nouvelle pierre blanche sa longue et riche histoire d'innovateur. Certes, nombreux sont ceux qui savent que depuis des années désormais, Sony fait un peu la pluie et surtout le beau temps sur le marché des capteurs, pour les APN comme pour pas mal de smartphones. Nous avons aussi souligné ce que cette saison laissera d'essentiel sous forme d'empreinte dans le monde de la photographie numérique. Le "plein format" (autrement dit, la génération de capteurs reprenant les dimensions propres au célèbre 24x36 argentique et des appareils qui les exploitent) a donné naissance à une bien réelle et nouvelle génération d'APN. C'est une rupture claire et nette entre les premières années de la numérisation photo, et cette seconde époque qui vient de commencer.

 

Après quelques innovations que nous avons signalées, en voici une qui vient coiffer toutes les autres, avec ce capteur de 61 millions de pixels qui équipe l'Alpha 7R-IV. Autant dire que ce nouveau modèle réunit la panoplie complète de ce que le constructeur sait faire en matière de prise de vue. Ceux qui, dans leurs rayons, aiment les "histoires à raconter" ont plus que du grain à moudre. De quoi alimenter aussi le sujet, dans les magazines et sur les sites spécialisés, ce qui ne peut que faire monter la pression (et les motivations) dans les rangs des acheteurs potentiels, qu'ils soient professionnels ou amateurs éclairés. L'appareil et quelques optiques seront disponibles dans le courant de l'été, le boîtier nu étant affiché à environ 4000 euros. Espérons que Papa Noël n'est pas en train de stupidement gaspiller ses économies dans un lieu estival effervescent Ibizaroïde, pour des plaisirs trop futiles.

                                  

Faut-il encore acheter des formats intermédiaires…? Si cette saison inaugure un acte inédit dans le domaine de la photo, elle sonne peut-être déjà le glas des formats intermédiaires que le numérique avait fait naître, qui ont encore des chances de se maintenir au cours des prochaines saisons, mais pour lesquels l'horizon s'obscurcit, car il n'y a aucun suspense, le plein format se démocratisera, et même probablement plus vite que certains l'imaginent. Dans l'univers des objectifs, cette multiplicité de formats avait créé aussi des contraintes pour l'industrie. En revenant vers le 35mm, fin de période transitoire. C'est une sorte de retour vers un standard de fait, seules les spécificités des montures ayant à être adaptées. Encore que le duo constitué par la mécanique et les softs pourraient donner des (mauvaises) idées aux fabricants, tentés de mettre en œuvre des incompatibilités perfides, propres à rendre la tâche des adaptables ou compatibles plus délicate. On verra… Pour l'heure, une certitude revient au premier plan, rien n'est éternel en ce bas monde. APS-C, 4/3, bientôt des collectors...? Si vous avez une envie pressante de nouvel achat photo, et en attendant des prix "familles nombreuses", offrez-vous (ou vendez à un client aux symptômes indiscutables) un compact expert...

 

-- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >-

Tag(s) : #- ACTUS, #- PHOTO Video

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :