Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La possible migration de l'automobile vers l'électricité est propice à l'apparition de deux familles de véhicules totalement hors catégorie, "musts" absolus pour les collections futures.

 

- KELEREPUS, 15 juillet 2019. Si, très insensiblement, s'émoussent les passions extrêmes pour les anciennes de la belle époque ou des années 50-60, une autre phase propice à la collection (et sa préparation) est en passe de se concrétiser. Tout pourrait changer, sous la pression de la fée électricité, qui cherche à séduire le monde de l'automobile. Y parviendra-t-elle…? Nul ne peut l'affirmer. La coqueluche supposée pour les véhicules mus aux électrons tient beaucoup à l'emballement pour l'écologie, plus politiquement circonstanciel qu'appuyé sur des critères techniques incontestables. Rien ne permet d'affirmer que dans 10, 20 ou 50 ans, cette onde d'influence aura tenu, et pour l'heure, comme vient de le résumer laconiquement le patron d'une grande et prestigieuse marque allemande, "le public n'en veut pas". Une affirmation qui ne repose pas seulement sur une foi du charbonnier dépité de voir le boulet Bernot en perdition définitive. Ce chef d'entreprise s'appuie sur des chiffres sans appel. Les plus de 70.000 Tesla Modèle-3 déjà livrées n'impactent le marché mondial que largement en dessous de l'épaisseur du trait. Et sur notre sol national, l'autonomie des batteries, inversement proportionnelle à la lourdeur des subventions consenties pour lui créer une place dans la circulation, n'incite guère à un optimisme béat pour l'électrique. Il est clair que tout le monde ne peut pas s'appeler "La Poste" et acheter en masse des autos rechargeables, compensant par ailleurs pour raisons d'économies vitales le service (paraît-il public) de plus en plus improprement qualifié de "rendu" aux usagers (mais pour l'heure qui lui est surtout ôté). Il reste que, si pour l'électrique, ce n'est pas gagné d'avance, son influence est grande. Et ses conséquences aussi.

 

Si elle vient à disparaître, la génération automobile fonctionnant thermiquement est tout simplement en train de fournir les véhicules les plus aboutis de sa déjà longue histoire. Vrai pour les hauts de gammes, cela l'est aussi pour les autos plus courantes, voire ordinaires. En effet, si le thermique venait à s'étioler, il est probable que les  bureaux d'études ne poursuivraient pas à son sujet des recherches et des développements pour lesquels, déjà, bien des budgets ont été réaffectés au fantasme du voltampère. Comme cet individu à bout de force au pied du Kilimandjaro, l'univers industriel n'ira pas beaucoup plus loin. Un pan complet qui risque de se fondre dans la même suite que celle de cette chanson. C'est clair, ce que l'industrie produit aujourd'hui est au top du top et mérite d'être conservé. C'est le propre des grandes périodes de transition. N'est-ce pas dans celle que l'automobile a vécu, depuis l'après-guerre 39-45, que se sont ébroués des créations aussi mémorables que les coupés et cabriolets Jaguar, la Mini, la Coccinelle, le Range (Rover), les Renault sauce Gordini, etc…

 

Quant à la toute jeune et encore bien frêle génération électrique, la voilà face à deux destins possibles. Ou bien elle prend racine, se perfectionne, se démocratise. Et dans ce cas, les versions actuelles seront dans l'avenir les témoignages vivants d'une nouvelle et immense épopée. On ne jette pas des choses comme ça. Ou bien l'électrique fait long feu, et finit par être délaissé, faute, par exemple, d'avoir trouvé des batteries tenant 800 à 1000 km, qui se rechargent en 2 ou 3 minutes, se jettent après usage sans agresser le sous-sol, et permettent économiquement de faire mieux avec quatre rendements (1, celui de création de l'électricité, 2, celui de la phase de stockage, 3, celui de son déstockage et 4, le rendement du moteur par lui-même) que le seul imposé au thermique, et dès lors, les électriques d'aujourd'hui seront les vestiges d'une aventure ayant viré à la mésaventure, mais quelle histoire…!  Un truc à raconter après la Christophe Colomb, la Commune, la Croisière jaune et l'Homme sur la lune.   

 

-- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >-

Tag(s) : #- AUTOS D'HIER, #- AUTO de MAINTENANT, #- ACTUS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :