Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au pays d'Angela, ce type de véhicule très prisé notamment des seniors pourrait rencontrer un obstacle propre à en briser les mérites.

- KELEREPUS, décembre 2018 – Le vent d'inquiétude nous vient d'outre-Rhin où, contrairement à ce que l'on pourrait croire, la motorisation diesel est encore plus qu'en France dans le collimateur des partisans de son interdiction pure et simple en ville. Construits sur des bases d'utilitaires, ces véhicules traités façon caravanes offrent un grand confort et une possibilité de faire du tourisme sans grande contrainte. En particulier, de nombreuses personnes parmi les seniors optent pour cette formule, moins onéreuse que bien d'autres et surtout plus adaptée à des organismes devenus, l'âge "aidant", moins fringants que ceux des individus plus jeunes.

 

Dans un camping-car, on est chez soi. On peut y préparer sa propre cuisine, éventuellement adaptée à quelques impératifs nutritionnels, et ceci pour un budget "famille". On dort dans sa literie, on utilise ses propres sanitaires, etc. Facile d'y faire une sieste, de laisser s'écouler une soirée TV avant le repos nocturne. Le tout en accédant aux lieux touristiques que l'on peut admirer d'un fauteuil.

 

Mais en projetant l'interdiction aux véhicules à motorisés diesel l'accès à de nombreuses villes, les autorités d'outre-Rhin sont tout simplement en passe de réduire façon peau de chagrin l'intérêt de ces maisons secondaires sur roues, dont la consommation en version essence rendrait l'utilisation bien plus onéreuse. Le camping-car est aussi un instrument qui rend économiquement possible le tourisme à des personnes qui ne pourraient pas financer les mêmes escapades en utilisant l'hôtellerie.      

Ce "split" fort bien équipé est idéal pour échapper aux interdictions qui se précisent en Allemagne. Revers de la médaille, ce type de véhicule est victime de son succès et de son côté collection, qui en fait bondir la valeur. Il faut désormais compter entre 20 et 30.000 euros pour un exemplaire en excellent état, mais non équipé "camping-car".

Exception, il reste malgré tout un véhicule exclusivement motorisé à l'essence (sans plomb, avec éventuellement additif) qui échappe à cette menace. Il s'agit du vénérable Combi de Volkswagen, lequel est en revanche trop exigu pour permettre une vie "camping-caresque" aussi aisée que ne l'autorisent les modèles les plus répandus.

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >

Tag(s) : #- ACTUS, #- C'est chaud...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :