Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A Chelles, dans les jardins de la jardinerie Laplace, les anciennes furent plus respectueuses du rendez-vous que l'astre suprême.

- KELEREPUS, mai 2018 - Chaque année, lors du week-end du premier mai, cet établissement riche en végétaux de toutes sortes, organise une réunion de véhicules d'époques. Nous n'avons pas manqué ce rituel déjà vieux de pratiquement deux décennies, où des belles pièces de collection en tous styles et en tous genres s'alignent et s'offrent au regard des visiteurs. Un beau moment, surtout le premier jour (samedi) et un ciel clément, redevenu passable le mardi (1er mai), fin de la fête avec balade en Seine-et-Marne. Voici quelques images...

Judicieusement, les responsables de ce spécialiste de tout ce qui se sème et se plante ne jettent pas leurs véhicules à la ferraille, mais en font des instruments propres (rutilants) à animer les show d'hier. La preuve avec ce H que l'on pourrait croire tout neuf. Ces véhicules, des utilitaires dont on se demande, vu leur état, s'ils ont déjà servi, portent l'image de l'entreprise sur un registre différent de toute autre jardinerie. Que ceux qui le veulent en prennent de la graine...

Et voilà un grand bleu qui nous plonge dans l'autrefois. Grand ou plutôt moyen, ce beau spécimen qui livre les esprits à une songerie qui ne manque pas de charme.

Quitte à remonter le temps, autant le faire avec brio. Cette Ford est datée, au moins, les visiteurs savent ce qu'ils contemplent. Suggestion, ici comme dans de nombreux rassemblements, ne serait-il pas judicieux de demander aux amateurs exposants de placer du côté du pare-brise une petite fiches donnant quelques renseignements succincts sur le véhicule (Marque, pays d'origine, modèle, année, puissance, particularités éventuelles etc.)...?

Le passé motorisé n'est pas toujours juché sur 4 roues. Ce tandem dans un état bien plus que superbe n'est-il pas une invitation à revenir à de tels véhicules, et à suggérer une sorte de co-bicyclettage...?

Point fort de cette réunion annuelle, une présence réitérée de véritables véhicules d'époque et de prestige, tous dans des états grandioses. Quelle que soit sa méthode, bravo à l'organisateur...!

Rien qu'un nom, une marque, des pionniers, des calandres, et voilà les légendes qui surgissent, et une réalité touchée du regard qui nourrit quelque nostalgie imprégnée d'admiration. 

Encore une calandre, un logo, et des évocations. 

Oh ! La vache...! Ça c'est de la bagn... enfin de la belle auto...! L'une des deux vedettes de ce cliché n'est par réelle... Il paraît que ce tels véhicules vont avoir du mal à circuler dans nos villes, pour cause de pollution...? 

Ciel gris...? Bourrasques...? Averses malpolies...? Heureusement, cette Plein Ciel (Simca Aronde) est là pour évoquer les vacances, les promenades le long de la plage, et les envies d'élégance de jadis.  

Dans les véhicules d'époque, il n'y a pas que des autos, des motos ou des vélos. Il y a aussi un marché aux bus, et bien plus d'adeptes qu'on pourrait le croire. Ce vert à l'air presque sévère fait partie de la collection du Musée des Transports Urbains, installée dans cette même ville de Chelles. Un petit tour sur la plate-forme.?

On ne le dirait peut-être pas, mais cette Ford 20M flirte déjà avec son premier demi-siècle d'existence. Production allemande des 30 glorieuses, grande berline européenne dont le V6 excelle sur autoroute, elle donnait outre-Rhin la réplique aux Opel Admiral, quand les Audi n'avaient pas encore investi la chaussée, que les BM s'ébrouaient à peine grâce aux fonds de la famille Quandt, récupérés, dit-on, de manière un peu limite durant le dernier conflit mondial, et que Mercedes œuvrait presque uniquement dans le vrai haut de gamme. .

Encore une venue d'outre-Rhin. Coupé Karmann Ghia, la VW habillée chic et sport, devenue une icone et un objet recherché et convoité.

Que d'épopées vacancières, que de promenades dominicales, furent vécues dans cette sympathique 4CV par des familles joyeuses, bien qu'un peu serrées...! La populaire par excellence, signée Billancourt est ici en découvrable. C'est un peu de luxe qui joue le rôle de cerise sur le gâteau. En prime, notez l'explication illustrée de cette appellation de "malle arrière" attribuée aux compartiments à bagages de nos autos, jusqu'à nos jours.

 - RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

- VERS LE BLOG DE DVSM - 

Tag(s) : #- ACTUS, #- AUTOS D'HIER

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :