Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sachons trouver les atomes positifs dans la plus inattendue des conditions de vie restrictives pour cause de contamination.

- KELEREPUS, 6 novembre 2020. Quand c'est fini, ça recommence. La pandémie tient bon, la contagion aussi. C'est le retour aux mesures les plus énergiques (enfin, presque) pour tenter de court-circuiter le vagabondage destructeur du virus. Dissimulée derrière tous les débats et controverses qui font la joie des médias, une ambition bien plus simple est assumée en hauts lieux. Il s'agit de faire en sorte que les individus restent le plus possible chez eux (ce qui n'efface pas tout risque de contamination*). Dont acte. Mais au lieu de considérer l'ensemble des mesures comme des contraintes absolues, il n'est pas interdit d'y voir des opportunités de pratiquer des loisirs "autrement".

Moins d'espace, plus de temps. Telles sont les conséquences dominantes de la situation. Moins d'espace car, contraints  à ne pas ou très peu quitter leur logement, nombreux sont les individus qui voient l'horizon se confondre avec la clôture du jardin, pour les plus favorisés, où à la porte de l'appartement, confirmant que la ruralité devient un privilège. Mais plus de temps, les sorties vers le commerce, le spectacle, les salles de sport, etc., étant suspendues. Et pour tous ceux qui doivent se plier au télétravail, disparition du temps de trajet aller et retour, devient une quasi aubaine…!

Les plus récentes mesures d'audiences montrent par ailleurs que le temps consacré à la télévision, s'il est plus important qu'en période normale, il n'atteint pas non plus les sommets du premier confinement, le maintien du travail là où cela est possible n'en étant pas forcément la seule explication. La voie est donc libre pour des occupations distractives s'accommodant d'un contexte qui risque de durer longtemps. Au moins jusqu'aux fêtes, selon une conviction partagée par une proportion très majoritaire des consommateurs, et peut-être au-delà, les autorités n'ayant certainement aucune envie de suspendre trop promptement des dispositions comme ce fut le cas au début de l'été.

La photo nous était apparue, parmi une infinité de "loisirs avec technique", fil bleu de ces pages, très adaptée à une pratique même dans le cadre d'un logement exigu. C'est à lire ou relire ici, avec la facette renouvelée que le changement de saison, donc de lumières, d'ambiances etc. Ne laissons pas un virus mal élevé nous priver de quelques plaisirs...!

* D'autant plus que parallèlement au confinement, le travail qui reste le plus possible maintenu implique de nombreux déplacements.

 

Tag(s) : #- ACTUS, #- TOUS LES LOISIRS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :