Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Curieuse manie dans l'industrie de la photo comme dans les enseignes, que celle consistant à croire que les amateurs, les vrais, ne peuvent être tentés par l'impression en grand de leurs clichés.

 

- KEKEREPUS, 24 juillet 2020. Grand…? Enfin, dans des proportions raisonnables. Il est question ici de format A3, le double du A4 (42 x 29,7 cm) et du A3+, (48,3 x 32,9 cm). Nous n'en sommes pas aux traceurs. Mais ces dimensions permettent de réaliser des impressions tout de même plus alléchantes que celles du rikiki 21x29,7, notamment pour une mise sous cadre. Comme de coutume, la firme japonaise dévoile son dernier équipement à ce format sous l'appellation imagePROGRAF PRO300*, un peu comme pour annoncer la couleur... pro ! Certes, bien des photographes professionnels vont l'utiliser pour de multiples clichés, de celui des mariés dans le parc derrière la mairie (heureusement, il faisait beau) à ceux destinés à de multiples formes d'exposition (show-rooms, salons, etc.). Mais à 800 euros TTC (pardon, 799,99, histoire de montrer, avec ce centime d'euro de rendu de monnaie, jusqu'où vont les travers de certaines routines d'annonces) bref, pour cette somme finalement assez modeste, le champ des amateurs est largement ouvert. Elle reprend les principes techniques des machines de la même famille, les "imagePROGRAF".

 

Côté couleur, justement, l'utilisateur ne manquera pas de… munitions, puisqu'une panoplie de 10 cartouches est utilisée ici. Naturellement, il ne s'agit pas de se contenter de tirer des images sur le papier d'une ramette A4 à prix au ras des pâquerettes de l'hyper du coin. Cette disposition permet d'accéder à des nuances bien au-delà de ce que le classique quatuor CMJN peut faire. Autant dire aussi qu'un tel outil est destiné à des amateurs avertis, sachant exploiter des outils de prise de vue à la hauteur des circonstances (et jongler avec leur Photoshop favori). Point commun entre la photo et la haute-fidélité : le résultat final sera irrémédiablement limité aux aptitudes du maillon le moins performant de la chaîne.

 

- Côté pro distribution – Proposer un tel équipement dans un rayon grand public n'a rien d'un défi ni d'une stratégie aberrante. Au contraire, c'est un élément (à ne pas travailler seul) capable de nourrir un trafic de chalands motivés, ne serait-ce que pour venir s'approvisionner en consommables, cartouches et papiers, à avoir en stock, cela va sans dire. On n'a rien sans rien.

* Disponible en septembre 2020

 

-- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >- 

 

Tag(s) : #- ACTUS, #- PHOTO Video

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :