Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qu'ils sont tentants, ces jolis trains miniatures, pour des bambins qui ne voient en eux que des jouets. Un classique à gérer avec adresse.

 

- KELEREPUS, 29 juillet 2020. L'ennui que représentent ces petites mains est qu'elles ne sont pas forcément très agiles. De plus, les petites têtes blondes (ou autres…) qui les dirigent n'ont en général pas pour préoccupation l'immense délicatesse requise pour manipuler des objets ayant une grande valeur, parfois (souvent) sonnante et trébuchante, et en général (presque toujours) sentimentale. L'ancienneté, l'attachement personnel, les heures incalculables ayant éventuellement été englouties pour leur donner vie en font des choses aussi précieuses que le vase de Chine du salon, ou les belles pièces en cristal méticuleusement protégées des accidents de manipulation. Voilà le problème posé, qui est d'ailleurs le même pour d'autres types de maquettes, roulantes, navigantes, volantes, et l'absolue infinité de variantes que recèle l'univers du modèle réduit. Mais le chemin de fer a une spécificité, celle de s'animer, avec pour effet de faire briller les yeux de tout bambin spectateur. Alors que, lrès logiquement, tout bambin ne cherche cependant qu'à jouer, ce qui veut dire toucher, faire des accidents, des déraillements, etc.

 

Le pire survient quand l'entourage s'en mêle. Les grand-mères, les tatas, les cousins et cousines* s'attendrissent devant ces délicieux rejetons, qu'il serait cruel de ne pas laisser jouer un peu avec les 2D2, les Picasso, les pantographes Carmina et autres saucissons Jep. Comment gérer ce genre de conflit larvé, fissure familiale sous-jacente, de laquelle l'amateur risque de se voir attribuer le statut de bourreau d'enfants ? Le plus simple est, quand c'est possible, de cantonner l'ensemble, réseau, maquettes, etc. dans un local fermé et inaccessible. Malheureusement, ce moyen limite la transmission de la motivation pour le modélisme, qui se cultive justement et le plus souvent dès le plus jeune âge, et via le cheminement du jouet. Plus perfide, mais très largement "explicable et justifiable" (pour l'entourage), placer le réseau à bonne hauteur, par exemple 1,20 mètre au-dessus du sol. Ainsi, il faut être déjà "grand" pour y accéder seul. Pour les adultes, ce choix peut se justifier en soulignant le souhait de placer le spectacle à la hauteur (presque) des yeux. Pour l'exploitant, il permet de dissimuler des éléments techniques, et, confortablement assis sous le circuit, de gérer les coulisses. Au pire, il est possible aussi de ranger en les dissimulant quelques affaires. Il n'est pas davantage déconseillé de prévoir un peu de ces choses merveilleuses en version pour petites mains, éliminant à la fois le risque et la privation. Les solutions peuvent prendre encore mille et une autres formes. Mais en toutes circonstances, l'important est d'avoir prévu cette éventuelle rencontre.

 

* Oui, hélas, plus les dames, pardon, que les messieurs, car en général moins ou pas "technophiles". A l'heure où les soucis de parité submergent la réalité, la tendance au gommage des différences entre les dames et les messieurs est devenue une constante.

 

 

Tag(s) : #- ACTUS, #- MODELISMES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :