Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sans être confirmée, voici une information à propos d'un temps que les heureux prochains propriétaires de voitures autonomes n'auront probablement pas connue.

- KELEREPUS, 1er mars 3020 (!) – Certains s'en rappellent. C'était au temps où, à part les phares, rien ou presque n'était ni électronique ni même électrique dans les voitures. Il y avait bien eu la "magnéto", puis cette drôle de bobine, fichue bobine dite d'allumage, mais qui n'allumait même pas les phares, tout occupée à salir les vis platinées. Ces autos archaïques avaient surtout un grave défaut, il fallait les conduire.!

 

Pas question avec elles de seulement toucher un point précis sur une carte affichée à l'écran pour qu'elles y aillent. Il fallait mettre le moteur à explosion (mieux vaudrait le pluriel, "à explosions") en marche ce qui, déjà, n'était pas toujours simple, surtout quand il faisait froid dehors. Et l'individu chargé de les piloter, le "conducteur" (retenez ce vieux cousinage inattendu avec l'électricité… un signe, non.?), devait lui-même effectuer toutes les manœuvres. Adapter la vitesse à la voie de circulation, changer à l'aide d'un levier les rapports de démultiplication de la boîte dite "de vitesses", surveiller la trajectoire et même la suivre avec précision, en utilisant une mécanique particulièrement rustique constituée d'un volant, d'une colonne et d'un dispositif faisant s'orienter les roues avant dans la direction souhaitée par le manœuvrier. Pire, rien n'était prévu pour composer avec les autres voitures circulant aux alentours, qu'il fallait donc surveiller, tout en se préparant à les éviter. Et le comble était que seul, le conducteur pouvait stopper ces automobiles de la préhistoire, avec la force d'un pied et d'une jambe, en appuyant sur une pédale, afin de ralentir la rotation des roues par frottement. Et savez-vous que nombreux étaient ceux qui y prenaient un réel plaisir. Quelle époque.!

 

En effet, certains racontent que ces engins d'une incroyable rusticité étaient très appréciés. Ceux qui en possédaient étaient même fiers d'avoir pu se les offrir, et se régalaient à la simple idée de partir en vacances à bord d'engins aussi peu pratiques. Un historien de renom mentionne à leur propos cette formule.: "ils aimaient la bagnole.!" Le prototype signé Mercedes (photo) vu au CES de Las Vegas en 2020 (oui, c'est la préhistoire...) annonçait un peu cette révolution attendue et redoutée. 

 

 

Tag(s) : #- ACTUS, #- AUTOS D'HIER, #- AUTO de MAINTENANT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :