Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand la fiction n'attend pas la réalité...! Regard indiscret sur une rame miniature à réelle sustentation, signée d'un très puissant groupe industriel japonais.

- KELEREPUS, 19 novembre 2019. La sustentation magnétique* est un procédé peut-être promis à un certain avenir. Son avantage, tout convoi flotte dans l'air, au dessus de la voie, et donc, sans frottement, les vitesses possibles sont vertigineuses. Au Japon, quelques réalisations concrètes fonctionnent, mais encore dans un stade que l'on peut qualifier de quasi expérimental, et sur des distances courtes. Mais l'idée et le concept étaient dans l'air depuis longtemps. La preuve, ces documents qui ont... une vingtaine d'années. Ils n'ont pas été publiés auparavant pour une raison simple. La présentation faite en un très petit comité, par des ingénieurs et techniciens des services de R&D (recherche et développement) d'un très puissant conglomérat nippon se tenait dans un lieu cossu et agréable, mais dont l'accès n'avait rien à voir avec celui d'un moulin, et sous une confidentialité plutôt bien verrouillée. Ces photos prises "quand même" et avec beaucoup de discrétion ne sont donc pas d'une très grande qualité. Mais elles existent, donc les voici. Ajoutons que la configuration de la maquette, dont tout était constitué de miroir en plastique genre polyméthacrylate de méthyle (Plexiglas, marque déposée, pour les intimes) sans doute pas tout à fait par hasard, puisque rendant toute tentative de prise de vue délicate. Mais pas impossible, à chacun son métier.

Sur cette photo, la flèche aide à voir où est la rame en circulation.

Voici donc cette maquette, de la taille d'un circuit en N ou échelle un peu plus grande (le TT étant le plus proche de cette réalité). Et la petite rame circule, à bonne vitesse, sur une voie imaginaire, comme dans une gracieuse évolution sur une trajectoire non matérialisée, même pas dessinée. Souplesse et silence... Naturellement, pas de déraillement possible. Mais ce pimpant périple dont la vision est à couper le souffle est assez court. Quelques tours, et un petit plongeon dans de l'azote liquide (-180°) s'impose pour retrouver l'indispensable supra-conductivité, indispensable dans ce mode de fonctionnement, pour une maquette comme pour la réalité. Inutile, alors que la distribution de cadeaux du barbu au manteau rouge pour les pieds de sapins de commander au vieux bonhomme ce genre de joujou, même si les petits et très grands enfants ont été fort sages. D'ailleurs, le rêve n'a de valeur que s'il reste ce qu'il est. 

* Le seul handicap de ce genre de propulsion est qu'il risque de se voir limité à des transports de voyageurs (on imagine mal un lourd et long convoi de fret dont tous les wagons seraient à sustentation), une sorte de remplacement pour les trains à grande vitesse. Lesquels peuvent poursuivre un chemin sur des voies classiques, pour optimiser les dessertes régionales. 

-- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >--

 

Tag(s) : #- Train, trains..., #- ACTUS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :