Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Encore plus mal connu que l'imprimante 3D, le stylo n'en est pas le concurrent, mais éventuellement le complément, ou encore un outil à part entière.

- KELEREPUS, 16 avril 2019 - "On ne fait pas avec un stylo 3D ce que l'on pourrait réaliser avec une imprimante" est-il facile d'entendre de-ci de-là. Comme c'est vrai...! C'est même une "lapalissade", qui ressemble à une affirmation par laquelle il serait affirmé qu'un stylo à bille ne permet pas de faire la même chose qu'un traitement de texte. Pourtant, l'étendue des créations possibles, même avec du vrai relief, avec cet instrument est considérable, et même sans limite.

Trop souvent assimilée à un joujou pour les petits (ce qu'il peut être) et packagé comme un jouet, l'instrument a quand même quelques points communs avec les imprimantes 3D. Il exploite des filaments disponibles en une multitude de couleurs pour les imprimantes (nous préférerions l'utilisation du mot "façonneuse". L'utilisation repose aussi par l'échauffement de ce filament dans une buse où il devient presque liquide, prêt à être immobilisé et durci en couches successives. Mais au lieu d'avoir recours à un mécanisme articulé dirigeant la buse selon un schéma 3D numérisé, c'est la main qui pilote l'opération. Inutile de souligner qu'en matière de précision, la pratique n'a rien de similaire. Toutefois, avec un peu d'habitude et des méthodes connues ou pouvant être imaginées à tout moment, des créations de multiples natures peuvent aboutir. La main tremble de moins en moins, la précision s'améliore, les petites ficelles et grosses astuces se multiplient très vite. Si les domaines d'application sont eux aussi sans limite, les pratiquants des diverses facettes des modélismes constituent des cibles idéales. 

 

Alors que dans des établissements où sont vendus une infinité de choses (dans les segments des modélismes évoqués, mais ce n'est qu'une direction), et qu'il serait donc logique de trouver ces stylos à travers des offres de quelques modèles, l'instrument est très, voire trop souvent aux abonnés absents. Seuls, quelques magasins ayant des rayons axés sur la création (notamment les grands points de vente de l'enseigne Cultura) proposent quelques modèles. Sinon, direction Internet, avec au moins Boulanger (bon point...!) et une présence très abondante sur Amazon (dont certains déplorent la puissance, mais à qui la faute...?). Conséquence, les marques sont peu ou inconnues, ou proviennent de fabricants ayant acquis des licences de marques (comme ce Polaroïd en photo ci-dessus). Ultime avantage, ces instruments sont pour les amateurs des achats sans grands risques, puisque les modèles les plus accessibles sont à vendre entre 30 et 50 euros.

 

-- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >-

Tag(s) : #- ACTUS, #- (RE) Découverte

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :