Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'invente, tu inventes, il invente… Il y en a même qui inventent avoir inventé quelque chose. Mais quand une idée est dans l'air…

 

- KELEREPUS, Septembre 2018. L'une des grandes révolutions de l'automobile d'il y a une trentaine d'années fut incontestablement le monospace. Révolution car, une fois les premiers modèles apparus, tous les constructeurs ou presque ont petit à petit éprouvé la nécessité de proposer dans leur offre au moins un modèle puis deux (un moyen et un grand), voire trois. Et si le SUV (Sport Utility Vehicle, alliance de la place, du tout terrain -au moins évoqué-, et d'un style) a un peu grignoté les parts du monospace, celui-ci existe toujours. Cette génération va donc inéluctablement générer des envies de collection, dont la première mouture de l'Espace de Renault (fabriqué par Matra) n'est déjà plus très loin. D'autant que ce modèle qui avait eu du mal à naître a souvent été présenté comme le pionnier. Hum… Hum… C'est là que cela devient complexe. Sur notre document, issu d'un magazine paru en 1978*, comment ne pas trouver dans cette réalisation une sorte de préfiguration d'une forme qui, chez Renault, ne sortira qu'en 1984…?

 

L'enchaînement de cette petite histoire avait commencé avec la Matra Rancho, un parfait SUV, créé sur la base de la Simca 1100 break. Chacun sait (ou apprendra) que la reprise de Simca** par Chrysler dans les années 60 avait établi un lien entre les deux rives de l'Atlantique. Aux US, dès les années 70, avec la volonté d'en finir avec le gigantisme des autos et de leur consommation, crise du pétrole aidant, vint aussi la nécessité de mettre le "van" en version taille fine. Ce gros véhicule moitié camionnette moitié salon roulant moelleux, animé par des V8 de cylindrées onctueuses et gourmandes, n'était plus trop adapté à un tarif du gallon à la pompe montant droit vers le ciel.

 

C'est Chrysler qui fut le pionnier dans la conversion du concept en ce qui est devenu sur nos terres le monospace, avec le Voyager, vendu sous le label Plymouth au Pays de l'Oncle Tom, et en Europe sous la marque Chrysler. (Ford ayant pris le sillage avec l'Aerostar, GM avec le Chevrolet Astro, etc..). Ainsi, alors que le fil rouge Matra Simca Chrysler est ainsi tendu, la mèche de l'explosion du monospace allumée. Il reste que le Chrysler de chez nous, ex-Simca, est repris par Peugeot (et adopte en 1979 la marque Talbot ressortie de la naphtaline pour en orner les calandres). Mais les finances de Sochaux ne sont pas brillantes, l'autre reprise, celle de Citroën, étant fort douloureuse. Peu propice donc au lancement d'un concept inédit. Trop aventureux…! PSA n'en veut pas.

 

Matra se tourne alors vers Renault, qui ose, et applique à cette idée probablement "Chryslerienne" un principe déjà exploité avec le Rancho notamment, mariant les résines synthétiques à une base mécanique classique. Reste la forme, le style… C'est à cause de ce détail que l'on se demande *** qui, comment, où, a pu voir cette réalisation (photo) avec carrosserie en matière synthétique, sur base métallique, et avec une disposition et une allure qui rappelle… Sous le label Zyfyz, 6 ans avant l'avènement de l'Espace, le hasard aurait-il seul fait ainsi les choses…? Et donc, où se situe réellement la source de ce qui est devenu le monospace à la française, lequel était fort différent de celui venu de chez nos cousins d'Amérique...? Oui, où...?

 

* Magazine "L'automobile" de novembre 1978.

** Initialement "branche" française de Fiat.

*** Informations à ce propos bienvenues…

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >

Tag(s) : #- ACTUS, #- AUTOS D'HIER

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :