Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y aura de la belle ambiance fin juillet à la Gare du Lioran. Gros plan sur la High-Etch d'avant-hier…

 

- KELEREPUS, juillet 2018 – On a fêté les 50 ans d'un certain mois de mai, les 50 ans (et quelques semaines) de la TV couleur version française*, et quelques autres moments mémorables. Voici un retour sur le passé qui remonte bien plus loin. Le 20 juillet 1868, la ligne de chemin de fer allant de Murat à Aurillac, dans le Cantal, était inaugurée. Pas n'importe quel bout de liaison, pas n'importe quel succès technique, créé dans un développement des chemins de fer bien plus ancien que celui de l'automobile. Ainsi, cette ouverture se situait presque 10 ans après que, par sécurité, une limitation de vitesse à 120 Km/h des trains de voyageurs fut prise en France. Si l'on excepte des liaisons en voie étroite et à crémaillère (chemin de fer du Mont-Blanc, adorable et performant train jaune de Cerdagne...), cette ligne fut et reste la plus haute de l'Hexagone, avec un passage à environ 1200 mètres d'altitude (la gare de Bourg-Saint Maurice, bien connue des adeptes de sports d'hiver allant vers Tignes, Val d'Isère et autres est à moins de 900 mètres au-dessus du niveau de la mer). Cette ligne d'Auvergne présente non seulement des déclivités extrêmes (pour le chemin de fer) et subit des enneigements particulièrement abondants certaines années, que lui vaut sa position géographiquement au premier plan face à l'Atlantique. Pour construire ce chemin pas comme les autres, pas moins de 3500 ouvriers furent nécessaires.

 

Au Lioran, point culminant ou presque (le vrai point haut est dans le tunnel qui suit, dans le sens Murat-Aurillac), la gare est non seulement pittoresque, mais aussi historiquement remarquable. On y remarque notamment un château d'eau (pour alimenter les locomotives à vapeur) d'une architecture très intéressante, armée contre le froid au moyen d'un habillage en bois, devenu monument historique classé il y a quelques années.

 

La (encore récente) station de sports d'hiver de Super-Lioran nécessite encore une petite grimpette (motorisée) jusqu'au pied du Plomb du Cantal, sommet qui domine le site. Auparavant, la très modeste station du Lioran proprement dit se contentait des abords du tunnel, de quelques auberges et de cette gare qui sera les 28 et 29 juillet prochain (2018) l'épicentre des nombreuses et palpitantes festivités, dont le programme est intégralement disponible dans le fichier PDF joint ci-après. 

 

* Fin 1967, lancée en même temps que le PAL en Allemagne, mais près de 10 ans après la TV couleur aux USA. La TV couleur en France a fait ses vrais premiers pas à l'occasion des JO d'Albertville, en 1968).

Le Lioran 2018, le programme...

Tag(s) : #- ACTUS, #- Train, trains...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :