Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ancienne au quotidien, voilà bien le meilleur moyen pour s'affranchir des "astuces" des constructeurs destinées à rendre captifs les clients sur le chapitre de l'entretien.

 

Depuis seulement quelques années, les centres auto* et les réseaux indépendants ont, au prix d'un long combat, réussi à arracher le droit de procéder aux révisions et opérations d'entretien sans que les garanties des constructeurs ne deviennent caduques. Bonne pioche, car au-delà des coûts qui ont fondu, c'est aussi la souplesse dans l'accueil qui y a gagné. Outre des délais de rendez-vous interminables, il était avant cette évolution quasi impossible de faire réaliser l'une de ces opérations chez un concessionnaire de marque à un moment commode, par exemple à l'heure du déjeuner ou le samedi, les concessions étant fermées.

Mais le monde des constructeurs, qui a de ce fait beaucoup perdu en clientèle pour les révisions (et osé de-ci de-là des services express), n'a pas renoncé. Pour renouer avec la captivité des acheteurs de véhicules, les fabricants introduisent dans leurs automobiles de plus en plus des logiciels qui se mêlent d'avertir les utilisateurs qu'une vidange s'impose ou qu'un entretien doit être effectué. Il n'y a pas que les cartouches d'encre qui s'animent à une cadence définie loin en amont. Avec, grosse ficelle, un passage via un atelier agréé, pour effacer les alertes. Capteurs ou repères simples, comme la date de la dernière vidange, suffisent à déclencher ces avertissements. Les remises à l'état normal, en principe accessibles à ces professionnels hors réseaux de marques, ne sont, dans la réalité, pas toujours réalisables comme l'utilisateur le souhaiterait. A ce petit jeu, certains constructeurs sont plus intégristes que d'autres. Comme, semble-t-il et selon certains témoignages, Opel que, de ce fait, les centres auto n'acceptent de traiter qu'avec des pincettes.

Une nouvelle tendance dans l'offre automobile est apparue encore plus récemment. Elle consiste à ne plus vanter les mérites des nouveaux modèles que via des publicités donnant des prix… mensuels, entretien inclus. Pour cibler les clientèles professionnelles, dit-on, entre autres explications plus ou moins sincères. C'est en tout cas une manière astucieuse de récupérer les services d'entretien perdus. Si l'acheteur acquiert un véhicule avec un forfait mensuel incluant l'entretien, il n'ira naturellement plus faire réaliser la moindre opération chez Norauvert ou chez Feuto. Et hop !

Heureusement, avec une belle auto n'ayant qu'une vingtaine d'années, ancienne de condition, mais encore assez actuelle dans son usage, changement de pratique. Muni d'une simple une clé de 12 (ou autre dimension) et quelques outils conventionnels, n'importe quel mécano effectue sans que rien ne soit à demander à personne vidange et autres opérations. Et il reste de nombreux professionnels de cette catégorie qui sont au moins aussi compétents et sérieux que les intervenants des autres réseaux, centres auto inclus, lesquels sont d'ailleurs ravis de s'occuper de véhicules simples et sans obstacle numérico-complexificateur dans leur entretien. Les anciennes ont du charme, et même de l'avenir.

* Feu Vert, Norauto, l4Auto Leclerc, Autobacs, etc...

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #- AUTO de MAINTENANT, #- AUTOS D'HIER, #- ACTUS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :