Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si certains rendez-vous avec le public connaissent des moments difficiles, celui consacré aux automobiles anciennes marque sa différence.

Avec plus de 118.000 visiteurs, l'édition 2017 de Rétromobile est une exception. On ne compte plus à l'heure actuelle les expositions dont la fréquentation est en repli, à commencer par le Mondial (de l'Automobile). Et les moments forts que constituent les ventes aux enchères ont brillé encore davantage. Le salon est plutôt bien structuré, et son seul véritable handicap est… sa taille, qui rend assez irréaliste le projet consistant à vouloir tout découvrir.

Heureusement, ce n'est probablement pas le but de nombreux visiteurs, motivés pour des thèmes qui leurs sont plus chers que d'autres. Comme en témoignent ces images, qui complètent la petite collection que vous pouviez déjà voir en cliquant ICI, la particularité de Rétromobile se situe à coup sûr dans cette aptitude à fédérer des facettes fort différentes les unes des autres de l'attrait et des loisirs orientés "anciennes". Chacun y vient avec l'envie certes de voir de belles voitures anciennes. Mais aussi de trouver des pièces pour l'auto qu'il collectionne ou restaure, pour décorer son bureau ou son entrée de pavillon dans un sens évocateur, pour retrouver les membres d'un club, pour chercher des intervenants capables de réparer ou redonner une jeunesse à un cabriolet, pour dénicher l'assurance collection idéale, pour mettre la main sur un ouvrage, un carnet de bord ou une revue, pour assister aux ventes aux enchères en spectateurs, vendeurs ou acheteurs, pour chiner une miniature ou des objets typiques de certaines époques. Il faut de tout pour faire un monde, dit-on ? Voilà qui est fait avec un salon qui, à l'heure où les adversaires épidermiques de l'automobile donnent de plus en plus de la voix, souligne par sa progression que l'auto est, au-delà d'un bien d'équipement par trop banalisé, une culture à part entière.

Historique aussi sportivement qu'industriellement.

D'un temps que les moins de 100 ans ne peuvent pas connaître.

Un rendez-vous riche en objets remarquables.

Tôle-art ! Il fallait le fer...

Est-ce le moteur qui devient art, ou l'art qui devient moteur ?

Deux "600" furent célèbres il y a un demi-siècle : la Fiat et la Mercedes.

En verre et pour tous. A quand des vitrines hors poussière ? 

 Un Combi capable de susciter bien des envies

Radio (Condor) qui ne manque pas de profondeur. 

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #- AUTOS D'HIER, #- Evénements

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :