Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 41 éditions déjà passées vont s'enrichir une nouvelle collection de souvenirs.

Au cœur des années 70, dans la gare de la Bastille dépossédée de son trafic ferroviaire, des individus aux goûts bizarres ont réussi à concrétiser un rassemblement insolite. Ils partagent un intérêt pour certains, une passion pour d'autres : collectionner ce que les gens normaux appellent "tacots", "guimbardes", bref des autos que l'on aurait cru bonnes pour la casse. L'automobile de collection n'est pas encore une "ancienne", un véhicule d'époque... Pour de nombreux quidams, la rouille l'emportera, et c'est tant mieux. Les freins à disques, l'injection, les pneus à carcasses radiales, les roues indépendantes et l'autoradio, c'est tout de même autre chose ! Encore que...

40 et quelques années plus tard, Retromobile est toujours là. Et c'est même un événement suivi par un public particulièrement large. Si vous savez encore compter sur vos doigts, sortez-en quelques uns de vos poches et attribuez à chacun d'eux l'un des salons de cette époque qui est encore en pleine forme à l'heure du tout proche iPhone 8 !

Passion du passé. Réalité incontestable, ce rendez-vous qui en est à sa 42ème édition s'appuie sur un thème diamétralement opposé à celui d'une majorité de salons qui, à l'heure présente, ont à affronter des vents contraires pour pérenniser leur futur. Tous ou presque se consacrent à l'innovation. Rétromobile puise ses ressources dans le passé, inépuisable, surabondant en sujets et capable d'attirer des visiteurs aux motivations on ne peut plus multiples. Alors que les téléviseurs 3D n'ont pas réussi à tenir le public en haleine plus de trois ans, ils sont des milliers à s'émerveiller devant une Dyna Panhard vieille de de 60 ans, à ressentir une authentique émotion en admirant les galbes de limousines sculptés à la main, à s'étonner de dispositifs et perfectionnements que notre industrie du "me too" et du SUV semblent ignorer même avec la puissante contribution du numérique.

Collection et "coll'action". Les organisateurs ne nous en voudront pas de dévoiler l'un des secrets de leur succès qu'ils ont sans doute identifié. D'ailleurs, ce succès est étroitement lié à un élément que l'on retrouve dans d'autres manifestations, salons ou expos bénéficiant également d'un excellent succès (photo, modélisme...) : les individus intéressés ne sont pas des admirateurs passifs mais des adeptes actifs. A la différence d'un téléviseur devant lequel on s'assied et que l'on regarde, une "ancienne" s'entretient, se restaure, se bricole, et s'utilise. Pour certains, c'est dans la pratique, pour d'autre un peu dans la tête, mais ça fourmille !

Toute une époque ! Autour de l'automobile, ce sont aussi des ambiances que chacun fait revivre ou reconstruit s'il est trop jeune pour les avoir vécues. Les années folles, les années rock... des décors de l'ère des concours d'élégance aux juke-box avec arrière goût (saveur...?) de rêve américain, sans oublier l'atmosphère de compétition avec relents (imaginaires) d'huile de ricin, Rétromobile est une atomisation d'univers qui ne peuvent laisser personne indifférent.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #- AUTOS D'HIER, #- Evénements, #- ACTUS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :