Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES DOSSIERS MAL FICELÉS ENTRAÎNENT PLUS D'EFFETS PERVERS QUE DE BIENFAITS...

KELEREPUS, 3 août 2016.

C'est pour la planète ! La belle excuse...! A vouloir éliminer les véhicules arrivant à deux décennies d'âge, la royale réglementation dont tout le monde parle, collectionneurs en priorité, à été décrétée par des responsables n'ayant certainement pour dynamique intellectuelle que la furieuse envie de démolir une automobile qu'ils ne supportent pas. Il y a des gens qui ne supportent pas le rock, d'autres le bruit des vagues sur le bord de la plage, ou encore la cuisine à l'huile d'olive. Eux, c'est l'auto. C'est comme ça.

Donc, faute de pouvoir les éliminer toutes, ils ont commencé par les moins jeunes. Une catégorie qui en fait se partage en deux. D'un côté les vieilles, qui durent parce que leurs utilisateurs n'ont pas les moyens d'en changer, ou parce qu'elles fonctionnent encore très bien. De l'autre, il y a les anciennes, celles que l'on collectionne, même lorsque l'on en possède qu'une seule. Simplement et amoureusement bichonnée ou onéreusement restaurée, chaque automobile de cette famille est à la fois l'objet d'un passe-temps, un regard vers un passé révolu et même un brin d'Histoire. Fondamentalement, mettre dans la même catégorie une Traction rutilante et un vieux clou pourri dont on se demande avec quel piston il a réussi à passer avec succès son contrôle technique, ne serait-ce pas comme réunir la Joconde et les coulures d'une peinture de façade bâclée dans un panier commun ?

Y échapper ? Le piège est tendu !

Pour les collectionneurs, il semble "qu'on" ait annoncé, mais cela sera-t-il confirmé, que la carte grise de collection servirait de passe-muraille, bénéficiant de l'attribution d'une vignette spécifique. Sauf que dès lors, comment éviter que de nombreux possesseurs d'un de ces vieux clous pourris évoqués plus haut ne se rendent au bureau des cartes grises et demandent, eux aussi, un certificat de collection. Quitte à se fendre d'une dose d'huile de coude et d'un énergique passage de polish ! Que ne ferait-on pas pour pouvoir encore entrer dans la capitale et ne plus subir le contrôle technique que tous les 5 ans.

Certes, il faut quand même un véhicule de 30 ans ou plus pour obtenir ce document. Mais, si l'on observe dans les campagnes, où encore là où se tiennent des marchés, les "plus de 30 ans", en autos ou petits utilitaires, ne sont pas si rares, tous ne relevant pas d'une démarche collectionnante. Nous en sommes là. Avec des collectionneurs qui ne sont pas tous riches et qui risquent d'être empoisonnés pour se rendre dans les grandes villes (un certain nombre de cités ayant annoncé qu'elles allaient suivre l'exemple de la capitale) mais qui pourraient voir des horreurs de la route les imiter réglementairement. L'auto d'hier pourrait bien se mettre à marcher au mélange. Belle réussite ! N'aurait-il pas été plus simple de laisser cette petite fraction du parc mourir de sa belle mort, et laisser tranquilles les immortels ? Bizarrement, rares sont les médias et les observateurs qui ont mentionné la suite de l'histoire. Car, en effet, cela n'est qu'un début.

Des comptes à dormir debout…

D'ici quelques années (vers le début de la prochaine décennie) ce ne sont plus les plus de 19 ans, mais les plus de... 10 ans qui pourraient se voir interdire toute circulation dans les grandes villes. à la louche, le tiers du parc. 

Il reste que chacun aimerait bien savoir combien de véhicules sont concernés par cette mesure d'interdiction des plus de 19 ans. Pas facile. Car du côté du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, qui tient une évaluation précise et non contestée du parc et de son âge moyen, il y a en France 31,8 millions de voitures particulières en circulation, un parc qui d'ailleurs prend de l'âge (8,7 ans, soit 0,2% de plus qu'il y a un an). Notez qu'aux Etats Unis, à titre de comparaison, cet âge moyen dépasse 12 ans. Mais du côté du Ministère en charge du Développement durable, on a recensé… 32,3 millions d'automobiles de 0 à 15 ans d'âge. Combien sont donc ces plus de 19 ans qui provoquent des cancers à tant d'individus ?  

Alors on pourrait et il faudrait protester, et certains le font, à juste titre, contre une mesure qui pourrait bien avoir plus de poids en termes de gesticulation politique qu'en action supposée écologique. Mais qui se préoccupera de ce soucis des amateurs d'anciennes, sujet bien futile, à l'heure où la priorité est désormais, hélas, de pouvoir aller au spectacle, voir un feu d'artifice ou de rêvasser sur une terrasse sans risquer d'en mourir en se faisant tirer à bout portant ?

RETOUR VERS LE PORTAIL DE KELEREPUS

Tag(s) : #- ACTUS, #- AUTOS D'HIER

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :